About Lexicon

A feature rich and highly configurable, professional Joomla theme.

dimanche, 02 janvier 2022 15:57

Introduction

Rate this item
(1 Vote)
www.sudouest.fr www.sudouest.fr pixabay

La pharmacologie du GHB est complexe, avec de multiples cibles pharmacologiques et modes d'action. Sa pharmacocinétique est également extrêmement inhabituelle parmi les médicaments du système nerveux central (SNC).

Il est naturellement produit dans le cerveau à la suite du métabolisme du GABA, mais certains pharmacologues soutiennent que son rôle dans l'organisme va bien au-delà du simple fait d'être un produit final précurseur de l'acide γ-aminobutyrique (GABA), un neurotransmetteur inhibiteur. Le GHB a récemment été associé à de nombreuses autres fonctions dans l'organisme, notamment des rôles dans la modulation de la réponse immunitaire, la neuroprotection et même le développement fœtal. [1] [2] [3] De plus, l'utilisation du GHB est intrinsèquement liée à la consommation d'alcool en raison de la capacité des deux substances à provoquer l'euphorieet augmenter la sociabilité. En tant que drogue d'abus, le GHB n'est pas pharmacologiquement sélectif et interagit également avec tout autre dépresseur du système nerveux central pour produire une réponse pharmacologique. Cet article se concentre sur la pharmacologie du GHB en tant que drogue d'abus commune.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique du GHB est extrêmement complexe et dépend largement de la dose administrée et de la voie d'administration. Trois facteurs majeurs jouent un rôle important à cet égard : la vitesse d'absorption à partir du site d'administration, la distribution dans tout l'organisme une fois absorbé dans la circulation, et enfin l'élimination de l'organisme par les urines ou le métabolisme en dioxyde de carbone. Dans sa forme la plus pure (oxybate de sodium), il a été rapporté que la demi-vie varie de30-70 minutes lorsque le GHB est administré par voie orale. Cette valeur peut rapidement devenir https://www.sudouest.fr/2020/04/09/quels-medicaments-peut-on-encore-prendre-pendant-l-epidemie-de-covid-19-7400948-7498.php très variable dans les matrices biologiques telles que le plasma, où une demi-vie d'une minute a été rapportée[5]. En termes pharmacologiques, ce délai représente le temps nécessaire pour que la concentration de GHB dans le plasma atteigne 5 % de sa concentration initiale[6]. [Le profil pharmacocinétique après ingestion orale peut être largement influencé par des facteurs individuels tels que la motilité et le pH gastriques, le sexe, les conditions médicales (par exemple, l'insuffisance rénale ou hépatique), l'utilisation concomitante de médicaments (par exemple, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine) et l'utilisation de drogues récréatives (par exemple, l'alcool).